Brûlures : des pansements en peau de poisson !

Des scientifiques brésiliens expérimentent un remède insolite pour soigner les blessures au second degré. Les poissons Tilapia prêtent leur peau aux grands brûlés.  

 

Douleurs soulagées, temps de cicatrisation raccourci … Les effets bénéfiques de la peau de Tilapia sur les brûlures graves, commencent à faire leurs preuves. Le Dr Edmar Maciel, spécialiste en chirurgie plastique et réparatrice, à l’institut José Frota de Fortaleza au Brésil, dirige cette étude clinique préliminaire. Une cinquantaine de personnes testent ces pansements originaux.

Le collagène est à l’origine de son succès. Sans cette protéine pas de cicatrisation possible. Plus incroyable encore, les médecins dévoilent que l’épiderme du Tilapia, en raison de « son degré d’humidité, est plus résistante que la nôtre.

« En étudiant la peau du poisson, nous avons été surpris de voir la grande quantité de collagène de type 1 et 3 qu’elle contenait, bien plus que dans la peau humaine ou dans d’autres types de peaux. »

Pour réparer la peau des brûlés superficiels, la méthode est simple. Les médecins tapissent les blessures avec la peau stérilisée du Tilapia. Une fois la peau cicatrisée, le pansement est ôté.

Pour les brûlures du second degré profondes, les bandages doivent être renouvelés toutes les semaines. Grâce à sa résistance, la peau du poisson d’eau douce, adhère plus longtemps à l’épiderme. Contrairement au bandage classique qui nécessite d’être remplacé au quotidien.

Antonio dos Santo, un pêcheur brésilien, participe à l’essai clinique. Il souffre d’une multitude de blessures au bras droit à cause de l’explosion d’une bonbonne de gaz sur son bateau. Ses conclusions sont encourageantes :

« La peau de Tilapia, une fois appliquée sur ma peau, a vraiment atténué la douleur ».

Publicités