La police d’Oakland a émis une directive pour signaler les fêtes illégales

La police d’Oakland (USA) a publié une directive demandant aux agents de signaler tout évènement illégal à leurs supérieurs hiérarchiques .

L’ordre a été émis après de nouvelles découvertes, selon lesquelles des agents de police s’étaient pourtant rendus à la Ghost Ship Warehouse le 2 décembre dernier, avant qu’un incendie ne se propage. Ce soir là, un collectif d’artistes organise une soirée dans un entrepôt désaffecté. Vers 23h30, un violent incendie se déclenche et tue 36 fêtards.

Intérieur de la Ghost Ship Warehouse avant l’incendie. Crédits : DR

Le 24 février, le chef adjoint de la police d’Oakland, David Downing, a donc émis cette nouvelle directive, demandant aux policiers de déclarer à leurs supérieurs hiérarchiques tout découverte d’un évènement non autorisé. Ils devront leur signaler l’heure et l’adresse, transmettre les coordonnées des organisateurs, ainsi que les mises en garde données, ou les mesures d’exécution qui ont été prises.

La série Chicago Fire s’inspire de cet évènement pour un épisode

Elle provoque ainsi l’indignation des proches des victimes et des habitants locaux, qui protestent pour que l’épisode soit retiré. « Comment osez-vous profiter de la mort de 36 jeunes dans le feu #GhostShip »  s’est indigné un internaute sur Twitter, tandis qu’une autre parle d’un épisode « insipide ».  Le musicien Eric Bateman, qui a perdu un ami dans l’incendie, déclarait au San Francisco Magazine qu’il était « horrifiant » d’imaginer l’équipe de tournage filmer une reconstitution de ce tragique évènement.

Cet incident a eu un réel impact sur les collectifs d’artistes du pays, organisateurs de ce genre de soirées, qui ont revu les normes de sécurité de certaines Warehouse. The Bell Foundry à Baltimore, ou Purple 33à Los Angeles, ont été fermées par les autorités, en raison de violations des règles de sécurité ou de l’absence de permis.

Mathieu Fageot 

 

Publicités