Bruno Le Roux démissionne

Bruno Le Roux vient de démissionner. Depuis lundi et les révélations de l’émission Quotidien, le désormais ex-ministre de l’Intérieur était dans la tourmente.

Bruno Le Roux a abdiqué. Au lendemain des révélations de Quotidien, l’ancien Président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale a démissionné lors d’une conférence de presse exceptionnelle organisée à Bobigny. Tout comme à François Fillon, le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire dans la foulée. Coupable ou pas, il a opté pour le Hara-kiri contrairement à son opposant politique qui croule sous la pression populaire.

Travail estival, vraiment ?

Pendant une dizaine d’années (du 12 juin 1997 au 6 décembre 2016), Bruno Le Roux a représenté sa circonscription et le Parti Socialiste à l’Assemblée Nationale. Durant ce laps de temps, il a employé ses deux filles en tant que collaboratrices à plusieurs reprises en CDD (24 contrats au total) et lors des vacances scolaires. Jusque là, Bruno Le Roux n’a pas fauté.

Sauf que…

Sauf qu’à l’époque de leurs premiers contrats, les filles de Bruno Le Roux n’avaient que 15 ou 16 ans. La castration des mais est plus adapté à cet âge-là qu’un travail de collaborateur d’un député. Quotidien a aussi relevé que certains CDD concordaient avec des périodes de stage en entreprise ou bien à des périodes universitaires. Cumulés, ces contrats représentent 55 000 euros.

Gaël Chica

 

Publicités